top of page

Méditations

2024.06.27


Comme des courants d'eau dans le désert.





Psaume Chap. 68 Vers. 29 

29 Ton Dieu a commandé ta force.

Établis en force,  

ô Dieu, ce que tu as fait pour nous !




“L’Eternel est ma force” pour poursuivre ma route. 

 

Il me donne l’énergie nécessaire pour marcher sur l’interminable chemin plat, tout droit, même si celui-ci est monotone, sans virage ni courbé pour offrir à mes yeux d’agréables surprises, et si mon esprit est déprimé à cause de mon travail pénible. 

 

“L’Eternel est ma force” pour monter. 

 

Il me donne toute l’énergie dont j’ai besoin pour gravir le sentier raide et étroit qui conduit à la colline de la Difficulté - comme Chrétien l’a fait dans le Voyage du pèlerin - et pour avancer sans crainte. 

 

“L’Eternel est ma force” pour descendre. 

 

C’est souvent après avoir quitté les hauteurs vivifiantes, aérées et ensoleillées, et que je commence à redescendre vers des lieux plus confinés, en bas, dans la vallée humide, dans cette chaleur étouffante, que mon cœur se met à défaillir. “Ce qui fatigue le plus, ce n’est pas de monter, mais descendre !” dit-on souvent. 

 

“L’Eternel est ma force” pour freiner mes élans et m’arrêter. 

 

Ce qui n’est pas le plus simple ! C’est souvent pendant ces moments-là que je me surprends à dire à ceux qui m’entourent : “Ah, si seulement je pouvais faire quelque chose ! “ Je suis alors comme cette mère de famille, qui se tient au chevet de son enfant malade et se sent impuissante face à la maladie de celui-ci. Quelle terrible épreuve ! Et, pourtant, rester immobile et attendre sans rien faire exige de notre part beaucoup de force. 

 

“L’Eternel est ma force” 

 

L.B. Cowman 










5 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page