top of page

Méditations

2024.05.13



Comme des courants d'eau dans le désert.





Romains Chap. 08 Vers. 26 

26 Nous ne savons pas ce qu’il convient

de demander dans nos prières. 





J’ai prié pour être fort, et je me retrouve avec la sensation

      D’avoir perdu tout contact, qu’il soit humain ou divin ;

L’amour sur lequel je m’appuyais s’est éteint,

         Il a meurtri mon cœur,

La main que je serrais dans la mienne s’est retirée ;

         Mais tandis que je vacillais, affaibli, tremblant, seul,

Les bras de l’éternité ont soutenu les miens.

 

J’ai prié pour être éclairé ;

         Le soleil s’est caché derrière les nuages,

La lune s’est assombrie sous l’effet de doutes nébuleux,

         Les peurs terrestres ont affaibli la clarté des étoiles du ciel,

Et toutes les flammes de chandelier que je tenais se sont étreintes ;

Mais alors que je me tenais dans l’obscurité, enveloppé de la nuit,

Le visage de Christ a illuminé mes ténèbres.

 

J’ai prié pour la paix, et rêvé d’un bien-être reposant,

          Un sommeil paisible, sans douleur, un doux repos sans bruit ;

Et au-dessus de ma tête, les cieux s’étaient assombris,

          Et l’attaque de mes ennemis s’était intensifiée ;

Mais tandis que la bataille faisait rage,

          Et que soufflaient les vents sauvages,

J’entendis sa voix,

          Et ressentis la paix parfaite que j’avais connue.

 

Je te remercie, Seigneur, que dans ta sagesse,

          Tu n’aies pas écouté mes faibles prières,

Et que tu n’y aies pas répondu selon mes aspirations,

          Puisque ta bonté m’a accordé ces précieux dons,

M’apportant beaucoup plus que je n’avais demandé ;

Dispensateur du bien, réponds ainsi à chacune de mes requêtes,

Selon ta sagesse et non selon ce que je crois être le meilleur.

 

 

L.B. Cowman

7 vues

Posts récents

Voir tout

Komentarze


bottom of page