top of page

Méditations

2024.03.20

 


2 Corinthiens Chap. 06 Vers. 10

10  Comme attristés, et nous sommes toujours joyeux…

 

 

« Je resterai paisible »

Mon cœur meurtri murmurait en moi ces mots,

En attendant au-dessus de moi le roulement de la douleur ;

Mes mots, mes cris, et mes plus sourds gémissements étaient étouffés ;

Je serai les lèvres ; j’arrêtai le flot de mes larmes.

 

Je resterai paisible, même si je ne puis voir

          L’amour qui dépouille une âme et attise le feu de la douleur,

L’amour qui prive du dernier réconfort,

          Brise la seule corde de ma harpe, et cache Ta précieuse lyre.

 

Mais Dieu est amour. Alors je resterai sans douter ;

          Mon âme et moi resterons paisibles ;

Nous attendrons le moment où il nous relèvera ;

          Oui, le moment où il aura jugé bon de le faire.

 

J’ai vraiment écouté la promesse courageuse de mon cœur ;

          Et j’ai tremblé de tout mon être, luttant pour rester paisible ;

Et vers les cieux, j’ai levé mes yeux noyés de larmes,

          Répétant sans relâche : « Oui, Christ, fais comme tu veux ! »

 

Alors bien vite, de dessous le fardeau, mon cœur a élevé la voix,

          M’a reproché mes lèvres pincées, mon air abattu :

« Nous pouvons faire mieux encore, a-t-il murmuré..,

          Nous pouvons non seulement rester paisibles,

          mais être heureux aussi ! »

 

À présent, mon cœur et moi chantons à l’unisson,

          Chantons sans l’aide des cordes harmonieuses ;

Nous abreuvant dans le désert d’une eau abondante ;

          E rasés oui, mais aussi libres que sur les ailes de l’aigle !

 

 

 

L.B. Cowman

6 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page