top of page

Méditations

2024.06.30


Comme des courants d'eau dans le désert.






Job Chap. 04 Vers. 16 

16 J’entendis une voix qui murmurait doucement. 





Un ami me donna un livre dont le message principal était que Dieu attendait dans les profondeurs de mon être pour me parler, à condition que je fasse silence pour pouvoir entendre sa voix.  

Je me dis que ce ne devait pas être bien difficile à réaliser, et essayai de faire silence en moi. 

 

J’avais à peine commencé qu’un véritable tohu-bohu éclata dans mon esprit. J’entendis soudain des milliers de voix et de son venant de l’extérieur comme de l’intérieur, au point que je ne percevais plus que ces bruits incroyables venus de toutes parts. 

 

Parmi eux, se trouvaient mes propres mots, mes questions, et même mes prières, et aussi les tentations de l’ennemi, ainsi que les voix de l’agitation du monde. 

 

A ce moment-là, mon esprit se remplit d’inquiétude quant à mes responsabilités et mes projets du lendemain, et Dieu me répéta : “Arrête !” 

 

Ecoutant et apprenant lentement à obéir, je finis par ferme mes oreilles aux autres sons. Après que toutes les autres voix se sont tues (ou que j’aie cessé de les écouter). J’entendis : “une voix douce “ (1 Rois 19.12 Version Darby) s’élever des profondeurs de mon être et me parler avec une tendresse et une puissance inexprimable pour me réconforter. 

Cette “voix douce” devint pour moi la voix de la prière, de la sagesse et du service. Je n’eus plus jamais à m’investir autant pour réfléchir, prier ou accorder à Dieu ma confiance, car la “douce voix” du Saint-Esprit dans mon cœur était devenue la prière de Dieu dans les recoins secrets de mon âme.  

 

C’est précisément de cette manière que notre esprit boit à la source de la vie de notre Seigneur ressuscité. C’est à ce moment-là que nous sommes rendus capables d’affronter les conflits et de faire face à nos responsabilités, comme la fleur qui absorbe les gouttes de rosée rafraîchissantes dans l’obscurité de la nuit. 

 

L.B. Cowman 

 

4 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page