Dieu aime l'authenticité !

Rien ne réussit à celui qui cache ses fautes, mais celui qui les avoue et y renonce est pardonné. Proverbes 28.13

Longtemps, j’ai cru qu’il fallait être parfait pour mériter l’amour de Dieu ! Lorsque certaines mauvaises attitudes se sont manifestées dans ma vie, j’ai eu tendance à vouloir les cacher ; j’ai voulu nier mes faiblesses. Le Saint-Esprit m’a invité à être vrai, honnête devant Dieu, à reconnaître mes faiblesses et à les confesser. Après les avoir reconnues, c’est alors que j’ai commencé à les surmonter. Lorsqu’on connaît ses points faibles, on est en mesure de mettre en œuvre les actions qui nous permettent de devenir plus fort.

Lorsque je souffrais de violentes crises discales, le médecin m’a dit que je devais muscler ma ceinture musculaire dorsale. J’ai commencé à marcher quotidiennement. Les premiers jours, je ne pouvais pas marcher plus d’un quart d’heure tellement j’avais mal… Au bout de deux mois, je pouvais marcher des heures sans douleur.

Ce qui est vrai dans le domaine physique l’est aussi dans le domaine spirituel. Lorsque j’ai pris conscience de mon impatience, j’ai travaillé sur des objectifs qui réclamaient de la patience, je suis devenu progressivement de plus en plus patient.

Nier nos faiblesses, les excuser, ne nous fait pas grandir. Au contraire, cela nous rabougrit, nous aigrit, nous rend de plus en plus amers et critiques. La Bible n’occulte pas le péché des hommes et des femmes qu’elle cite. Parfois même, leurs faiblesses nous sont rapportées avec des détails choquants : Abraham et ses mensonges concernant Sarah, David et son adultère suivi d’un crime…

Le Seigneur nous connaît mieux que nous nous connaissons nous-même. Tout comme la Bible met en lumière la profondeur du péché, mettez en lumière ce qui se cache dans votre cœur et laissez le Saint-Esprit intervenir.



Paul Calzada

23 vues

Posts récents

Voir tout